Cousin(e)s célèbres



Tous les actes n'ont pas été vus,
si vous trouvez des erreurs ou des compléments, merci de m'en faire part...
Au-delà de la 15ème génération, certains doutes existent,
mais tous les généalogistes amateurs le savent...

Cliquer sur les photos
pour voir l'ascendance de chacun


Ascendances mises en ligne à ce jour:
Marie Frédérique HABERT
Jean LURCAT
René FONCK
Jules FERRY
Suzanne FLON

Emmanuelle RIVA

http://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuelle_Riva

Emmanuelle Riva, de son vrai nom Paulette Riva, est une actrice française, née le 24 février 1927 à Cheniménil.

Née dans une modeste famille ouvrière des Vosges, d'origine italienne (son grand-père Alfred Riva était né à Monvalle en Italie), la jeune fille ne peut se satisfaire du métier de couturière qui lui semble destiné. Grande lectrice d'œuvres théâtrales, elle se joint à une petite troupe amateur de Remiremont. Convaincue de ses aptitudes et malgré l'opposition de sa famille, elle passe le concours de l'école de la rue Blanche. Reçue, elle monte à Paris en 1953, et obtient une bourse d'études. Elle est alors l'élève de Jean Meyer.

Suzanne FLON

Ascendance Suzanne FLONhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Suzanne_Flon

Suzanne Flon, née le 28 janvier 1918 au Kremlin-Bicêtre (banlieue de Paris) et décédée le 15 juin 2005 à Paris, est une actrice française.
Issue d'un milieu modeste, Suzanne Flon a découvert la comédie grâce à l'une de ses institutrices qui lui apprit à bien dire les vers et lui donna surtout le goût de les réciter.

Après avoir été quelques mois la secrétaire d'Édith Piaf, elle monte sur les planches en 1943 dans Le Survivant de Raymond Rouleau sous le nom d'Anne Lancel, puis l'année suivante dans Antigone de Jean Anouilh, au Théâtre de l'Atelier. Elle fait ses débuts au cinéma en 1947 dans Capitaine Blomet d'Andrée Feix.

Marie Frédérique HABERT

http://gw1.geneanet.org/habjohttp://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Fr%C3%A9d%C3%A9rique_Habert

Marie-Frédérique Habert est une comédienne française. Elle fait du théâtre ainsi que du doublage.

Marie-frédérique HABERT aborde le théâtre très jeune. A quatorze ans elle commence sa formation. elle suit des cours avec Jacques ARDOUIN et Françoise SEIGNER, ensuite avec Yves PIGNOT, et participe à un atelier de travail avec Bernard MURAT. Elle part en tournée en Allemagne et en Autriche afin de jouer en français pour la communauté francophone. Ensuite elle joue Esther à la Comédie-Française, puis au théâtre de l'Odéon et ensuite à la Porte St Martin. Elle passe de la comédie à la tragédie. A la chance de jouer le rôle d'Antigone dans deux versions, celle de Sophocle et celle d'Anouilh. Mais elle joue aussi Labiche et Feydeau, Shakespeare et Marivaux sous la direction de Ned Grujic. Elle crée aussi des pièces comme “ Les filles de la voix “ de Jean-Jacques Varoujean au théâtre des Céléstins à Lyon sous la direction de Françoise Seigner.

Claude VANONY

http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Vanony

Claude Vanony, né le 1er août 1935 à Gérardmer, est un conteur et humoriste français.
Fils d'artisan, Claude Vanony travaille dès 14 ans sur les chantiers de son père. Il projette d'entrer chez les pompiers de Paris mais, au retour d'un service militaire de 27 mois au Maroc, choisit de s'installer dans ses Vosges natales. Il profite de l'engouement accru pour les vacances à la montagne et devient en 1962 professeur dans un centre Jeunesse et Sports où l'hiver il enseigne le ski, et l'été la voile, le canoë et l'escalade à la base de plein air de Gérardmer.

Parallèlement, il joue dans une troupe de théâtre amateur puis intègre le groupe folklorique local des "Ménestrels", où Jean Grossier lui permettra d'exprimer sa passion pour le spectacle. Comme il l'indiquait, à l'occasion de la remise des insignes de Chevalier dans l'ordre national des Arts et Lettres, "Nous interprétions le folklore vosgien par la danse et le chant un peu partout en France.Saisissez le texte du paragraphe ici

Hubert CURIEN

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hubert_Curien

Hubert Curien, né le 30 octobre 1924 à Cornimont (Vosges) et décédé le 6 février 2005 à Loury (Loiret), est un cristallographe français, ministre de la Recherche et de la Technologie de 1984 à 1986 puis de 1988 à 1993.

Hubert Curien est né d'un père receveur municipal, Robert Curien, et d'une mère institutrice, Berthe Girot. Élève du lycée Saint-Louis à Paris, il revient cependant à vingt ans dans les Vosges pour s'engager dans la résistance au maquis de la Piquante-Pierre. Reprenant le cours de ses études à la Libération, il choisit d'entrer à l'École normale supérieure de préférence à l'École polytechnique en raison d'une faiblesse au genou contractée au maquis. Il se lance alors dans une carrière scientifique par la porte de la cristallographie.

Jean LURCAT

Ascendance Jean LURCAThttp://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Lur%C3%A7at

Jean Lurçat est un peintre, céramiste et créateur de tapisserie français, né à Bruyères (Vosges) le 1er juillet 1892 et mort à Saint-Paul-de-Vence le 6 janvier 1966.

Il doit principalement sa notoriété à ses travaux de tapisserie dont il rénova en profondeur le langage.
Jean Marie Auguste est le fils de Lucien Jean Baptiste Lurçat, receveur des postes, et de Marie Émilie Marguerite Charlotte L'Hôte, issue d'une famille de Dompaire.
Après des études secondaires à Épinal, il s'inscrit à la faculté des sciences de Nancy et envisage des études de médecine. Il se rend en Suisse et en Allemagne (Munich) et quittant la voie des études, il entre à l'atelier de Victor Prouvé, le chef de l'école de Nancy.

Claude FRANCOIS

http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Fran%C3%A7ois

Claude François, surnommé « Cloclo », né le 1er février 1939 à Ismaïlia en Égypte et mort accidentellement le 11 mars 1978 à l'âge de trente-neuf ans à Paris, est un chanteur populaire et producteur français des années 1960 et 1970. En seize années de carrière, il fut l'un des artistes français les plus appréciés du public. Son succès et sa popularité ne se sont pas démentis depuis sa disparition. 
Nombre de ses chansons furent des succès et sont restées dans les mémoires, ainsi Belles ! Belles ! Belles !, Même si tu revenais, Le lundi au soleil, Le téléphone pleure, Magnolias for Ever, Alexandrie Alexandra ou encore Comme d'habitude, qui est devenu un succès planétaire sous le titre de My Way.

Paul et Camille CLAUDEL

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Claudel

Paul Claudel est un dramaturge, poète, essayiste et diplomate français, né le 6 août 1868 à Villeneuve-sur-Fère dans l'Aisne et mort le 23 février 1955 à Paris. Il fut membre de l'Académie française.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Camille_Claudel

Camille Claudel, née à Fère-en-Tardenois (Aisne) le 8 décembre 1864 - morte à Montdevergues (Vaucluse) le 19 octobre 1943, est une sculptrice française, sœur du poète et écrivain Paul Claudel. Elle a entretenu une relation passionnelle et tumultueuse avec le sculpteur Auguste Rodin, de vingt-quatre ans son aîné. Cet amour impossible, ainsi que son internement psychiatrique en 1913, la murant dans le silence le plus total, lui ont donné une aura égalant son génie. 

Jules FERRY

Ascendance Jules FERRYhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Ferry

Jules Ferry, né le 5 avril 1832 à Saint-Dié (Vosges) et mort le 17 mars 1893 à Paris, est un homme politique français.

Opposant à l'Empire, membre du gouvernement provisoire en 1870 et maire de Paris en 1871, il est l'auteur des lois de la IIIe République, restaurant l'instruction obligatoire et gratuite qui avait été instituée en 1793, sous l'impulsion de Louis Joseph Charlier. Considéré comme le promoteur de l'« école gratuite et obligatoire », il est devenu plusieurs décennies après sa mort l'un des pères fondateurs de l'identité républicaine. Parallèlement, Jules Ferry montre au cours de sa carrière politique un fort engagement pour l'expansion coloniale française, en particulier en Indochine, ce qui provoque sa chute et une crise lors de l'Affaire du Tonkin.

René FONCK

Ascendance René FONCKhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Fonck

René Fonck, né à Saulcy-sur-Meurthe (Vosges) le 27 mars 1894 et mort à Paris le 18 juin 1953, est un aviateur et homme politique français.

Fils d'un sagard, ouvrier des scieries vosgiennes, mort accidentellement quand il n'avait que quatre ans, René Fonck est dans sa jeunesse apprenti-mécanicien. Appelé sous les drapeaux le 22 août 1914, il est versé au 11e régiment du génie d'Épinal, où il fait ses classes. Fasciné par les exploits des aviateurs depuis longtemps, il réussit à se faire verser dans l'aviation au début de l'année 1915. Il est élève pilote à l'école Caudron du Crotoy. Il débute enfin sa carrière aéronautique en tant que pilote d'une escadrille d'observation, la C 47, basée près de chez lui à Corcieux.

L'as des as.  http://rene.fonck.free.fr/spip/index.php

Frédéric POTTECHER

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Pottecher

Frédéric Pottecher, né le 11 juin 1905 à Bussang (Vosges) et mort le 13 novembre 2001 à Paris, est un acteur, scénariste, chroniqueur judiciaire, écrivain et grand opposant à la peine de mort. Il a couvert tous les grands procès du xxe siècle.

Frédéric Hughes Pottecher naît à Bussang. Les origines de sa famille sont à Fontenoy-le-Château. Son arrière-grand-père Antoine Benjamin Pottecher, serrurier de son état, a acheté une forge à Bussang, où il implantera une fabrique de couverts sur le modèle de celles de la vallée du Côney. Il est le quatrième enfant de Georges Pottecher, industriel, et de Germaine Wapler.
Il fait ses études à l'École alsacienne et à la Faculté de droit de Paris, puis à l'École libre des Sciences politiques.
Il contractera deux mariages. Le premier avec Sonia Rapoport-Kreinine dont il devient veuf, puis le 27 août 1965 il épouse Andrée Jazotte.

A suivre ...

.
 


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : jeudi 3 janvier 2019